Cérémonie du 11 novembre, sans public, mais avec une solennité particulière

Date: 
11/11/2020

En raison du confinement sanitaire, la cérémonie de ce 11 novembre 2020 s'est tenue sans public, mais avec, cette année, un hommage particulier rendu à l'Appel du 18 juin 1940 et à son auteur.

Conformément aux consignes gouvernementales et préfectorales, six personnes au plus y ont pris part : le Maire, Alain Bujadoux, le porte-drapeau, Alexandre Legrand, et quatre conseillers municipaux.

Après la célébration habituelle, le quatre-vingtième anniversaire de l'Appel lancé depuis Londres le 18 juin 1940 par le Général de Gaulle, le cinquantiène anniversaire de sa mort le 9 novembre 1970 et le cent trentième anniversaire de sa naissance le 22 novembre 1890 ont été commémorés par le dévoilement d'une plaque émaillée, apposée sur le Monument aux Morts, portant le texte de l'Appel du 18 juin 1940.

Pour voir cette plaque qui figure désormais sur le Monument, cliquez ici.

Voici l'allocution du Maire : "Au début des combats, le colonel de Gaulle est nommé, en mai 1940, à la tête de la 4ème division cuirassée où il se distingue en contenant les Allemands à Abbeville. Nommé général le 1er juin, il entre dans le gouvernement de Paul Reynaud comme sous-secrétaire d'Etat à la défense nationale et à la guerre. Le 16 juin, après la démission du président du conseil Paul Reynaud, celui-ci est remplacé par Philippe Pétain qui s'apprête à négocier un armistice avec l'Allemagne. Refusant la défaite, le Général de Gaulle choisit alors l'exil en Angleterre où il arrive le 17 juin pour poursuivre le combat. Winston Churchill l'autorise à s'exprimer à la BBC. C'est ce qu'il fait le lendemain avec cet Appel du 18 juin, diffusé il y a 70 ans déjà, qui est une réponse au discours prononcé la veille par le maréchal Pétain, qui annonçait la fin des combats."